Carole MARTINEZ

Carole Martinez a grandi à Paris dans la loge de concierge de sa grand-mère Nini, minuscule sorcière et grande conteuse. Dans la cacophonie chantante de la tribu oranaise, elle commence à écrire. Serveuse, ouvreuse, vendeuse de vêtement, de beignets, tour-leader, photographe sur les plages, comédienne, metteur en scène, assistante réalisatrice, pigiste, sémiologue, elle a exploré maints univers au gré des saisons, tout en poursuivant ses études de lettres et en écrivant pour le plaisir.

La nouvelle

Rêverie à Sopot

Carole MARTINEZ Sofitel Grand Sopot

L’auteur   Hors saison, face à la mer Baltique, l’auteur contemple depuis le balcon de sa chambre l’immense bande de sable blanc qui trace une courbe et borde les villes de Gdansk, de Sopot et de Gdénia, il est dans ce fameux « couloir de Dandzig » entre mer et forêt, et, carnet en main sur son perchoir, il prétend entendre et retranscrire les paroles et les pensées des quelques habitants de la plage, en faire les personnages d’une nouvelle inspirée par ce paysage. Un homme erre au bord de l’eau ; un enfant s’élance vers la mer ; une jeune femme, recroquevillée dans son manteau rouge, est assise sur le sable ; un adolescent au crane rasé tourne autour d’un vélo accroché à la grille qui cercle le jardin du palace où le romancier est logé le temps d’écrire son texte et, juste sous la fenêtre de sa chambre, un élégant trentenaire vient de sortir sur la terrasse pour…

Lire la nouvelle