Eduardo MANET

D’origine cubaine, Eduardo Manet est devenu français en 1979. La passion de l’écriture l’emporte à l’âge de 15 ans. Puis le théâtre, le cinéma et la politique. Il est longtemps le compagnon de route des révolutionnaires cubains, qu’il suit dans les situations les plus improbables, du lycée de La Havane jusqu’à New York, des théâtres militants aux chambres du Ritz. En 1968 la France devient sa terre d’exil et de liberté. Il reçoit en 1992 le prix Goncourt des Lycéens pour L’Île du lézard et le Prix Interallié pour son roman Rhapsodie Cubaine. Sa pièce de théâtre Les Nonnes a été traduite en 21 langues

La nouvelle

La Fiancée de la mer

Eduardo MANET Sofitel Agadir Royal Bay Resort

Pourquoi Agadir ? Je suis médecin. Bien plus, je suis un chercheur, un spécialiste obsédé par les maladies du sang. Toutes les maladies du sang. J’ai réussi à faire entrer dans l’institut que j’ai créé voilà presque vingt ans celui qui allait devenir mon collaborateur principal, un « jeune espoir » qui travaillait à Zurich. Nous lui avons donné carte blanche. Car ce n’est pas tant l’argent qui comptait pour lui que la possibilité de travailler en toute liberté, sans être obligé de se plier aux directives générales définies par l’Institut. Ni lui ni moi ne l’avons jamais regretté, depuis vingt ans que dure notre collaboration. Avec le temps, c’est devenu un ami, quelqu’un en qui j’ai toute confiance. Je l’admire et je dois avouer que je suis un peu jaloux car il continue à travailler avec le même acharnement et la même énergie qu’à ses débuts. Suis-je devenu avec le temps plus médecin que chercheur ? J’éprouve davantage de…

Lire la nouvelle