Jean-Marie ROUART

Jean-Marie Rouart a publié son premier roman La Fuite en Pologne en 1974. Viennent ensuite notamment Les Feux du pouvoir, prix Interallié en 1977 et Avant-guerre prix Renaudot en 1983. Il publiera également plusieurs romans et des essais comme Ils ont choisi la nuit, une biographie du Duc de Morny et une sur Le Cardinal de Bernis. Il est élu à l’Académie française en 1997 au fauteuil de Georges Duby.

La nouvelle

La fin d'un rêve bleu

Jean-Marie ROUART Le Médina Essaouira Hotel Thalassa Sea & Spa

Il y a des moments d’effervescence mentale où on est prêt à commettre toutes les folies. Comme par exemple se marier. S’il existait des chimistes de l’âme, ils nous révéleraient à quelle formule correspond cette soudaine ébullition, les particules qui entrent dans sa composition, la théorie atomique qui y préside. Bref, Ève éprouvait intensément ce sentiment que l’on appelle, à défaut de termes plus précis, l’amour et qui donne soudain l’impression que l’on a atteint un sommet de soi-même. D’où la tentation de se jeter dans le vide. Ève avait eu déjà une vie. C’est-à-dire qu’elle avait adulé son père, un chef d’orchestre lunatique qui lui manifestait tantôt des élans d’affection passionnés, tantôt une froideur et une indifférence d’autant plus énigmatiques que rien ne les motivait. Elle s’y était habituée, pensait-elle, même si au fond d’elle-même elle était tarabustée par ce mystère de l’intermittence des sentiments. Aussi recherchait-elle des hommes qui, au contraire de son père, lui donnaient une impression…

Lire la nouvelle