Philippe JAENADA

Philippe Jaenada a cinquante ans, il vit à Paris avec femme et enfant. Après avoir exercé plusieurs métiers hétéroclites mais tous liés à l’écriture (animatrice de Minitel rose, auteur de nouvelles sentimentales pour la presse du troisième âge ou érotiques pour des revues borgnes, traducteur de romans de gare et rédacteur de potins pour Voici), il a écrit neuf romans depuis 1997, du Chameau sauvage, le premier, à Sulak, le dernier – jusqu’au prochain, La petite femelle, à paraître chez Julliard en septembre 2015.

La nouvelle

Hors du temps

Philippe JAENADA Sofitel Luxembourg Europe

Je venais d’avoir dix-huit ans, mais dans deux mois j’en aurais cinquante. Ça me laissait perplexe, les sourcils froncés, décontenancé. Déprimé, allez. Car si je venais effectivement d’avoir dix-huit ans deux ou trois battements de paupières plus tôt, il fallait se rendre à l’évidence (se constituer prisonnier, pour ainsi dire, les mains en l’air et la tête basse) : je n’étais plus tout à fait beau comme un enfant, ça sautait aux yeux ; et fort comme un homme, j’avais des doutes – je me trouvais mou, pâle à l’intérieur, purée de navets, déjà sur la réserve d’énergie. J’avais épousé une femme que j’aimais, que j’aimais toujours, nous avions un fils de treize ans qui se détachait doucement de nous (avec, me semblait-il, les quelques armes, cartes et boucliers nécessaires pour s’aventurer sur son chemin), et moi je flottais dans le temps qui passait (il est intéressant de noter que l’on considère en général que « le temps passe », alors que…

Lire la nouvelle