Yasmina KHADRA

Yasmina Khadra, de son vrai nom Mohamed Moulessehoul, est un ancien officier de l’armée algérienne. Ecrivain depuis 1984, son roman Morituri le révèle au grand public. Depuis, ses romans ont connu un grand succès. Il a reçu en 2006 le prix des Libraires pour L’Attentat, et en 2008, le prix France Télévision pour Ce que le jour doit à la nuit. Ce roman a été élu meilleur roman de l’année 2008 par le magazine Lire et la radio RTL. Aujourd’hui les œuvres de Yasmina Khadra sont traduites en 33 langues. La plupart de ses romans sont ou vont être portés à l’écran. Son dernier roman, L’Olympe des infortunes, vient de paraître aux Editions Julliard. Actuellement, il dirige le Centre Culturel Algérien à Paris.

La nouvelle

Holm Marrakech

Yasmina KHADRA Sofitel Marrakech Palais Impérial

Il y a trente ans, j’étais venu à Marrakech me soustraire aux vertiges de Paris. J’étais prêt à échanger mille clinquants illusoires contre un bout d’oasis, à troquer les enseignes au néon des Grands Boulevards contre le miroitement d’un mirage tapi au fond du désert. Les fortunes blasphématoires et l’ostentation ne seyaient plus à mon âme. J’avais besoin de ne plus me focaliser sur mon nombril, de ne plus traquer de plis sur mon smoking, de ne plus retourner les langues pour voir ce qu’elles taisaient. Paris me déshumanisait. Le fallacieux brouillait mes repères. J’avais peur de ce que j’étais en train de devenir dans le tumulte des conquêtes et des vanités. – Tu vas trop vite en besogne, m’avertissait mon père, ancien cheminot élevé au compte-gouttes, le visage marqué par les galères. Lève le pied, fiston. Je m’interdisais de l’écouter. Ne comprenait-il pas que je le vengeais de l’ensemble des misères qu’il avait dû subir pour nous  épargner  ses…

Lire la nouvelle