Zoom sur

Holm Marrakech

Par Yasmina KHADRA Sofitel Marrakech Palais Impérial

Il y a trente ans, j’étais venu à Marrakech me soustraire aux vertiges de Paris.

J’étais prêt à échanger mille clinquants illusoires contre un bout d’oasis, à troquer les enseignes au néon des Grands Boulevards contre le miroitement d’un mirage tapi au fond du désert. Les fortunes blasphématoires et l’ostentation ne seyaient plus à mon âme. J’avais besoin de ne plus me focaliser sur mon nombril, de ne plus traquer de plis sur mon smoking, de ne plus retourner les langues pour voir ce qu’elles taisaient.

Paris me déshumanisait.

Le fallacieux brouillait mes repères.

J’avais peur de ce que j’étais en train de devenir dans le tumulte des conquêtes et des vanités.

1 / 23